Obrigado Portugal ! Je suis Français, je vis en Espagne, et je suis confiné au Portugal depuis le début de la crise Coronavirus.

0

Je voudrai dire merci au Portugal, petit pays par la taille et grand par le coeur, que j admire et respecte, aujourd’hui plus que jamais. La société est par definition imparfaite et souvent corrompue, pourtant certains exemples redonnent un petit semblant d espoir.

Respect pour le peuple Portugais en tout premier lieu, pour la leçon de civisme . J ai pris une claque positive. Un peuple qui a été capable de prendre les devants et maintenir des distances sociales raisonnables avant même que le gouvernement ne les mette en place officiellement. La plupart du temps sans panique, sans polémique, sans trop dénoncer leurs voisins. j étais à Lisbonne une semaine avant le confinement et j ai été impressionné par le comportement des gens, Je suis revenu en Alentejo au moment du confinement et j ai été impressionné egalement. Rien de radical, pas de paranoia , pas de dénonciation, juste du bon sens et du calme … De la sérénité presque. Merci pour l accueil et pour l aide sincere reçue dans des moments compliques pour tous.

Respect pour le GNR / Garde nationale republicaine , qui , avec moi tout du moins, a systématiquement été plus dans une démarche de prevention que de repression. Toute ma vie je me souviendrai de cet episode où un GNR, voyant que j étais en plaque étrangère m arrêtait pour me demander avec une évidente bienveillance si tout allait bien et si j avais besoin d aide … Quasiment de la science fiction pour moi si je compare à la France ou à l Espagne.

Moi qui en general eprouve un profond rejet des politiques quelqu’ils soient , et d ou qu ils soient je dis ceci : Respect pour le gouvernement Portugais en place, et egalement pour l opposition .

Respect pour le gouvernement en place et le premier ministre actuel Antonio Costa qui a pris les bonnes decisions, tôt, fermement mais calmement, parfois contre l avis de ses ministres, et en misant sur la responsabilisation de ses citoyens tout en faisant comprendre à tous une chose tres simple : Le Portugal, dont le système de santé a été mis à mal lors de la dernière crise financière, n aurait jamais pu faire face à une propagation du coronavirus comme celle de ses voisins. Il fallait donc impérativement que chacun y mette du sien le plus tot possible. Ce dialogue et cette relative proximité entre le gouvernement et les citoyens a fonctionne. Tout le monde ou presque a joue le jeu. Dans le même temps le gouvernement Portugais a donne un maximum de moyens à la santé, dans la mesure de ses capacités. Il a aussi pris quelques decisions rapides et decisives pour augmenter sa capacite d acceuil.
Je ne suis pas du tout un spécialiste de la politique au Portugal, mais j imagine que la ministre de la santé n est pas étrangère à ce succès :
Marta Temido, licenciée en droit, master en économie, doctorat en santé internationale, gestionnaire de centre hospitaliers, directrice de l institut de médecine tropicale et hygiene … a apparemment mené de main de maitre la crise, soutenant le personnel medical, et leur laissant la place et les moyens qu il méritent.

Ce que j admire le plus :

L humilité du gouvernement qui dit ouvertement deux choses : Le succès actuel du Portugal est fragile, il ne faut surtout pas se relâcher trop. Mais surtout : Le succès du Portugal est du à la discipline de ses citoyens.
Le courage d Antonio Costa, petit ministre d un petit pays, qui defend son grand voisin l Espagne devant l union Européenne alors qu elle est vivement critiquée par le ministre des finances Hollandais pour sa gestion contre le corovanirus …

Respect pour le leader de l opposition Rui Rio, qui a dit dans son discours du six avril deux choses qui je crois méritent l attention :

Premièrement il a publiquement afficher son soutien au gouvernement en place et a inviter tous les membres de son parti à ne pas le critiquer en cette période difficile pour tous / Il a dit textuellement au gouvernement d Antonio Costa : Tout ce que nous pourrons faire pour vous soutenir nous le ferons. Ca , en Espagne par exemple, ce serait de la science fiction malheureusement …

Deuxièmement il s est adresse aux banques, alors qu il est, je le rappelle, le leader de la droite : “Les banques doivent beaucoup aux Portugais … Les banques ne peuvent pas faire des profits sur cette crise, tout profit sera le profit de la honte …” Ca en France avec le gouvernement en place, ce serait egalement de la science fiction …

Je déteste les polémiques, j essaye de ne jamais parler de politique publiquement, et JAMAIS sur les réseaux sociaux. J essaye de ne pas juger hâtivement, et je suis plus intéressé par les solutions que par qui sont les fautifs. Je dis juste que nous devons tous prendre quelques leçons de nos voisins qui s en sortent mieux que nous avec cette crise : Le Portugal, l Allemagne, les pays du nord … Reconnaitre ses torts n est pas un aveu d échec, c est un acte de courage.

Fred Bonnef

https://www.facebook.com/fred.bonnef/posts/10158399665156115

Partilhar.

Comments are closed.